Partagez|

Serkan Kavi

avatar
Serkan KaviChef de clan
Lieu de résidence : Kafada
Messages : 21
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Serkan Kavi  Lun 1 Aoû - 16:38




Serkan Kavi
Libre comme l’hydre, ivre d’aventure, riche de mille trésors.


Qui suis-je ?
Âge :
 33 ans.
Date de Naissance :
14 Anemos an 5981
Pouvoir :
Communiquer avec les animaux : Serkan peut ressentir leurs émotions et se faire comprendre d’eux. En revanche, il ne parvient pas toujours à s'en faire obéir. Globalement, il s'entend mieux avec les animaux marins et aériens qu'avec les animaux terrestres, ces derniers lui résistant plus facilement. Son pouvoir peut entraîner un certain décalage avec ses semblables, car il demeure fermé à ce qui l'entoure lorsqu'il communique avec un animal. Comme il n'a pu utiliser son pouvoir qu'en de rares occasions, Serkan ne le maîtrise pas bien. Certains pensent que son lien particulier avec l'hydre à trois têtes viendrait de son pouvoir, même si personne ne parvient à expliquer qu'il puisse s'en faire obéir en l'absence de toute source de magie.
Métier :
Commandant de la flotte pirate du clan Kafada.
Île de résidence :
Ile Kafada, la plus grande des îles appartenant au clan.
Rang dans son clan :
Chef de clan.
Crédits de l'avatar:
Gunday by sunsetagain, Deviantart

Apparence et psychologie

Que voit votre personnage lorsqu'il se regarde dans le miroir le matin ?
Peu adepte des miroirs, Serkan se voit plus chétif qu’il ne l’est. Il est vrai que Serkan est le plus petit et le plus mince des hommes Kavi, mais il reste d’une taille acceptable et ses muscles ont été éprouvés par une vie de piraterie. Force et agilité sont donc ses atouts, mais son excellente forme physique ne parvient pas tout à fait à effacer ses complexes ni à faire oublier son surnom de jeunesse : la Crevette. « Pas un vrai homme », disaient ses frères, et c’est ce que Serkan voit lorsqu’il s’observe dans un miroir : un visage trop fin, des traits trop doux, un regard trop flou. Pourtant, les femmes lui trouvent souvent un certain attrait, avec ces pupilles vert d’eau qui semblent refléter les eaux, et ce sourire humble qui étire en permanence ses lèvres malmenées par le sel. Son teint, pâle à l’origine, a été bruni par une existence en plein air et sa barbe brune achève de le vieillir de quelques années. Serkan porte les marques de son existence sur son corps, émaillé par quelques cicatrices, la plus visible sur sa tempe. L’emblème de son clan, le goéland, déploie ses ailes sur son torse. C’est son unique tatouage, même s’il songe régulièrement à y ajouter une hydre.

• Qu'est-ce que votre personnage aime chez lui ?
Serkan aime son optimisme et sa hardiesse qui lui permettent de supporter sans broncher les difficultés d’une vie parfois rude, et d’oser concrétiser les folies qui lui traversent l’esprit. Il est heureux de ne pas être doté de la même nature ambitieuse et mesquine que certains de ses compagnons, et notamment de ses deux frères aînés, qui ne se satisfont jamais de leur sort. Serkan aime à se voir comme un homme simple et heureux, malgré le fait que son entourage a parfois bien du mal à le comprendre.

Que voudrait-il changer ?
Il voudrait correspondre d’avantage aux qualités attendue d’un chef de clan pirate : être un vrai meneur d’hommes, s’imposer par sa force et ses faits d’arme. Serkan a souvent souffert de se sentir en décalage par rapport aux hommes de sa famille et de son clan, et par rapport à la nature humaine en général. Parfois, le comportement des animaux fait bien plus de sens à ses yeux et il voudrait pouvoir comprendre les hommes comme il comprend l’hydre…

Qu'est-ce que ses proches disent de votre personnage ?
Que c’est un rêveur éveillé qui n’a pas toute sa tête ; pour certains génie ou visionnaire, pour d’autres catastrophe ambulante, Serkan ne fait pas l’unanimité. Tous n’ont pas soutenu son élection en tant que Commandant mais beaucoup lui reconnaissent au moins une qualité : Serkan sait s’entourer de conseillers loyaux et fiables qui savent lui remettre les idées en place lorsque c’est nécessaire. Si ses ordres faisaient souvent grincer des dents au départ, ceux qui le connaissent bien ont appris à lui faire confiance et à se laisser emporter par la folie douce de Serkan.

Quelle est sa plus grande crainte ?
Faillir à sa tâche, causer le déshonneur de son clan ou pire, le mener à sa perte.



Quotidien

Comment aime-t-il passer son temps ?
Serkan aime passer sa vie au grand air. Il passe son temps libre à explorer, se balader, naviguer, pêcher et admirer le paysage, en solitaire ou à plusieurs.  Il aime également la musique et écrit fréquemment des petits poèmes ou fredonne des airs de son invention. Serkan passe également passer du temps avec son hydre, en s’installant sur l’un de ses trois longs cous ou en la suivant à bateau.

A quel rythme apporte t-il des offrandes au dieu des océans ? Est-il très superstitieux ?
Comme de nombreux pirates de son clan, Serkan se montre particulièrement superstitieux et voit souvent dans la vie toutes sortes de présages, bons ou mauvais, qui vont le pousser à prendre telle décision ou à faire suivre tel cap à sa flotte. Syrahien de naissance, il participe ardemment au culte d’Okylah, à qui il fait une offrande – de poissons ou d’or – à chaque fois qu’il part naviguer. De plus, chaque fois qu’il est en mer, il adresse une prière à Okylah à midi et à minuit. D’une manière générale, Serkan tente d’agir avec un honneur et de mener son clan sur cette voie. Il espère que tous les hommes et femmes sous sa responsabilité rejoindront le royaume d’Okylah après leur trépas.

Que pense-t-il de son clan ?
Serkan accorde une loyauté sans bornes à son clan et un amour fraternel à l’égard de chacun de ses membres, sentiments issus de son éducation. Fils du chef, puis élu chef à son tour, Serkan souhaite être un Commandant qui fait prospérer son clan, et n’hésite pas à se montrer très ambitieux pour lui. Son objectif ultime est d’offrir le don de la magie à Kafada, pour que ses camarades puissent découvrir leurs pouvoirs et pour pouvoir assurer plus facilement leur protection face aux attaques venues d’Avros.

A-t-il un tic ou de petites habitudes ?
La nervosité de Serkan se traduit généralement par un tic qui lui secoue la paupière de l’œil gauche. De plus, il trouve toujours un objet pour occuper ses doigts, que ce soit une pièce de cuivre, un vieil élastique ou un bout de corde, ce qui peut se révéler plutôt agaçant pour ses interlocuteurs. Hélas, il ne parvient pas à se débarrasser de cette mauvaise habitude, et fait ainsi partie des gens qui ne peuvent s’empêcher d’arracher l’herbe dans laquelle ils sont assis.



Relations

Famille et relations :
Célibataire, Serkan a quatre demi-frères : deux aînés, Faten et Edran, et un cadet, Gürkan. Son père, Aksel, aujourd’hui décédé, était commandant de Kafada avant lui. Si ses aînés lui reprochent d’avoir été élu commandant au mépris de l’ordre de succession, son cadet lui est très loyal et lui voue une grande admiration. Bien qu'issus de mères différentes, en charge de leur éducation, les quatre frères ont été souvent amenés à se fréquenter durant leur enfance à l'occasion d'après-midi avec leur père, qui leur faisait profiter de son expérience de chef de clan en vue de sa succession. Toute la fratrie a pris le chemin de la piraterie, Faten en tant que commandant de navire et Edran son second, tandis que Gürkan travaille sur le navire de Serkan.

Enfin, la mère de Serkan se nomme Bersu, et c'est elle qui l'a élevé jusqu'à son entrée à l'école des pirates. Bersu est en charge de la tenue des Archives de Kafada, qui regroupent tout le savoir accumulé par les pirates depuis la fondation du clan. C'est en passant son temps le nez fourré dans les cartes et les parchemins couverts descriptions de lieux exotiques ou de récits guerriers que Serkan a développé son goût pour l'aventure et la découverte.

Quelle est la (ou les) personne(s) qu'il aime le plus au monde ?
Il s'agit assurément de son petit frère Gürkan, grand gaillard aux formidables talents de guerrier et à la personnalité simple, lucide et loyale. Serkan sait que Gürkan est prêt à le suivre au bout du monde, et jusque dans le royaume d'Okylah s'il le lui demandait. De son côté, Serkan ne manque jamais de requérir son avis et ses conseils, souvent avisés, et tente de se montrer digne de sa confiance indéfectible.

Qui voudrait-il envoyer se faire dévorer par l'hydre à trois têtes ?
Serkan ne souhaite à personne d’être dévoré par l’hydre, tant il connaît la rapidité avec laquelle la bête engloutit ses proies, et la lenteur de sa digestion. Pourtant, l’envie de lâcher l’hydre sur son aîné Faten le prend bien plus souvent que de raison. Jusqu’à présent, il a toujours réussi à se retenir…

A-t-il des animaux de compagnie ?
Serkan a ramené un perroquet de l’une de ses expéditions. Doté d’un gros bec et d’une longue queue, l’animal a un plumage aux couleurs exotiques,  essentiellement jaune et bleu, et se démontre très doué pour apprendre et répéter l’avrosi. Serkan aime entretenir des discussions sans queue ni tête avec son animal, ou tenter de lui apprendre des phrases.

A-t-il ou veut-il fonder une famille ?
Son clan est sa famille, les kafadiens ses enfants. Pour l'heure, Serkan n'a jamais vraiment songé à la question et se sent bien plus attiré par l'appel du large que par celui de la paternité.



Passé et aspirations

Racontez un évènement ou une anecdote de son passé.

Okylah était déchaîné ce jour-là. Sa colère agitait les flots et sa fureur obscurcissait les cieux, jusqu’à provoquer la plus grosse tempête que l’on ait connu depuis une décade. Plusieurs navires touchèrent le fond au cours de cette nuit qui devait rester dans l’Histoire, sous le nom sinistre du Festin d’Okylah. Innombrables furent les victimes de son appétit divin, innombrables les matelots perdus en mer qui rejoignirent son royaume pour l’éternité. Le Grand Commandant du clan Kafada, Aksel Kavi, fut l’un d’entre eux. Après des décennies de bons et loyaux services, Aksel avait péri en laissant libre sa place de chef derrière lui. La légende raconte qu’Okylah lui-même prépara sa succession, puisque le fils d’Aksel, Serkan, se trouvait aussi sur l’un des vaisseaux naufragés cette nuit-là. Tous pensèrent Serkan perdus avec ses compagnons, et tous se trompèrent. Plusieurs jours s’étaient écoulés lorsque les habitants des îles Kafada virent arriver au large la forme monstrueuse d’une immense créature. Avec stupéfaction, ils reconnurent finalement les trois têtes d’une hydre, animal mythologique qui n’existait que dans les légendes syrahiennes…  Et, perché sur l’un des cous immenses, Serkan.

Mille histoires et hypothèses ont été échafaudées au sujet de l’hydre à trois têtes et de sa provenance, mais Serkan n’en a jamais confirmé aucune. Toujours est-il que l’hydre, uniquement loyale à Serkan et ne prenant que ses ordres de lui, se révéla vite être un allié indispensable dans la protection de Syrah. Nouvelle source de prestige de Kafada, elle le fut également pour Serkan. Après un mois de deuil, durant lequel le clan entier pleura la perte de son commandant, une nouvelle élection fut tenue et Serkan se retrouva brutalement propulsé candidat, au même titre que son aîné Fatan. Ce dernier avait toujours imaginé le clan lui revenir à la mort d’Aksel, mais les règles de Kafada étaient claires : si l’aîné du commandant était toujours envisagé en tant que successeur potentiel, n’importe quel homme méritant pouvait être élu à sa place. Le vote fut serré, mais formel : les habitants de Kafada, éblouis par l’hydre et à la plus grande stupéfaction des frères Kavi, avaient élu Serkan. Il était désormais leur commandant, pour le meilleur et pour le pire.


Comment votre personnage est-il arrivé à exercer son métier ?
Depuis tout petit, Serkan rêve d'être pirate comme son père, et ses cours à l'école des pirates n'ont fait qu'accroître ce désir. Pourtant, régulièrement moqué par ses aînés, il ne se jugeait pas assez fort pour embrasser cette destinée, persuadé d'être trop chétif et d'avoir l'âme trop sensible pour affronter la dure existence d'un marin. Mais il en allait de son honneur, avec un sang tel que le sien, et il a refusé d'abandonner son rêve et a travaillé avec ardeur. Diplômé avec les honneurs de l'école des pirates, il a été engagé dans un équipage et a fait ses premiers pas de pirate sans s'illustrer particulièrement, mais sans se déshonorer non plus. Avec le temps et les années, il a su trouver sa place et prouver sa valeur en tant que pirate, puis meneur d'hommes en occupant la place de second. Pour autant, jamais personne ne l'aurait imaginer subtiliser la place de Commandant de Kafada à son aîné, tant celui-ci semblait fait pour le poste... Jusqu'à ce que Serkan ne revienne triomphant à dos d'hydre, alors que tous le pensaient perdus avec le reste de ses compagnons naufragés.

A-t-il un rêve/une ambition ?
Serkan rêve de pouvoir explorer tous les océans, et de visiter toutes les terres, jusqu'à dépasser les limites de l'empire. Qu’existe-t-il au-delà ? Il s’est toujours posé cette question, et peut-être qu’un jour il parviendra à y répondre. Pour l’heure, ses responsabilités de chef de clan le conduisent à nourrir des ambitions d’un tout autre ordre : Serkan veut protéger son clan et le faire prospérer. Et quel moyen pour cela que de découvrir le secret de la magie ?

Information libre
Serkan a été élu chef de clan à l'âge de 32 ans.



Mise en situation

Aujourd'hui, un membre d'un clan en mauvais termes avec le vôtre a lancé une menace de mort sur votre personnage. Comment réagit-il ?
Peu belliqueux, Serkan n’irait certainement pas provoquer l’auteur de la menace de mort mais ne chercherait pas à se cacher non plus. Comme tout bon pirate, il sait se battre et se tient prêt à se défendre si l’homme met sa menace à exécution. Il se contenterait donc de rester sur ses gardes et de feindre l’indifférence, avec certainement une remarque de dérision à l’égard de son adversaire, quitte à l’agacer encore plus… Mais c’est plus fort que lui.

Votre personnage a sa journée de libre aujourd'hui. Il avait prévu de se prélasser, mais son meilleur ami lui demande de l'aider à décharger des cargaisons de son navire avec lui. Que fait-il ?
Toujours prêt à mettre la main à la pâte, Serkan accepte de l’aider de bon cœur. Cela ne le dérange pas outre mesure de contrarier ses plans, mais il entraîne ensuite son ami avec lui pour profiter de la soirée à la taverne.

Que ferait votre personnage s'il surprenait le début d'une conversation compromettante sur son chef de clan ?
Serkan a été élevé dans l’idée selon laquelle il faut toujours être loyal à son clan ou, plus globalement au roi des pirates et à la communauté pirate. Son allégeance irait donc automatiquement au chef de clan ou au roi. S’il s’agit de simples médisances, Serkan viendrait interrompre la conversation pour faire taire les malotrus. En revanche s’il s’agit visiblement d’un complot ou d’une mutinerie, il écouterait discrètement pour amasser le plus d’informations possibles puis irait rapporter la conversation à la personne concernée, afin de contrecarrer les plans des traîtres.




Derrière l'écran
Comment as-tu découvert le forum ?
Je suis co-fondatrice.
As-tu déjà fait du RP auparavant ? Si oui, dans quel type d'univers ?
Oui depuis plusieurs années, notamment sur un forum Harry Potter.
Un dernier mot pour la fin ?
Crédit de l'image de gauche : Sea Monster by digital-fantasy, Deviantart.

© code by S.D.123

Serkan Kavi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devrim :: Administration :: Poste-frontière :: Registre-